Quelle autonomie pour la batterie d’un Gyroroue ?

autonomie-d-un-gyroroue

Outil pratique facilitant le transport des personnes au quotidien, le gyroroue a su se faire une place de choix dans les nouveaux moyens de locomotion utilisés par une grande majorité de personnes aujourd’hui. Dans les zones urbaines, ces engins permettent tout comme les vélos, les trottinettes ou les gyropodes, de gagner du temps en se faufilant entre les embouteillages. La roue électrique offre les mêmes garanties d’efficacité que les autres modes de transport de sa catégorie. Elle vous permet de vous rendre plus aisément à votre lieu de travail ou vous accompagne lors d’une escapade urbaine. Cependant, au moment d’acquérir votre engin électrique, vous pensez à prendre un appareil qui soit adapté pour votre trajet quotidien. Est-ce que la monoroue que vous vous apprêtez à acheter dispose d’assez de puissance et d’autonomie pour vous amener où vous partez ? C’est la question que vous devez vous poser. L’autonomie d’un gyroroue est la clé d’une utilisation sur une longue période. Il est alors important de savoir qu’une bonne autonomie dépend foncièrement de la qualité de la batterie, mais aussi, et surtout de l’entretien de cette dernière.

La batterie d’un gyroroue

L’autonomie d’un gyroroue est le pilier sur lequel repose la capacité de l’engin à rester en fonction pendant longtemps. Sur le marché actuel, les batteries que les constructeurs utilisent le plus sont les batteries lithium. Il s’agit des batteries qui offrent des performances de grande qualité. Les batteries de type lithium ont l’avantage qu’elles offrent une bonne autonomie aux appareils dans lesquels elles sont intégrées. À côté des batteries lithium, il y a une nouvelle variante plus légère et plus performante.

Les gyroroues qui sont vendus actuellement sur le marché disposent de plus en plus de durée de vie grâce aux batteries lithium. Les concepteurs les plus en vogue en ce moment sont les grandes marques comme Samsung ou LG qui disposent généralement de produits de qualité. Néanmoins, la qualité de la batterie ne suffit pas à garantir une bonne autonomie. Vous devez de ce fait considérer des éléments qui font en sorte que la batterie dure plus longtemps.

La distance parcourue par un gyroroue

La distance à parcourir grâce à l’autonomie de la batterie reflète le niveau de performance de l’appareil. La roue électrique peut couvrir le maximum de distance seulement si sa batterie le permet. Le nombre de kilomètres que peut parcourir une roue électrique est généralement indiqué par le constructeur sur l’emballage du produit. Selon l’activité que vous souhaitez pratiquer avec votre engin, vous disposez de différents modèles plus ou moins performants.

Plus un appareil a une batterie grande, mieux il réalise des prouesses sur le plan de sa durée de fonctionnement. Vous devez savoir qu’une autonomie dépend entièrement du modèle de l’engin que vous choisissez.

En règle générale, lorsqu’une batterie de roue électrique est plus grande, elle offre plus de résistance. Ainsi, certaines batteries ne peuvent vous permettre de vous déplacer que sur 10 km. Elles disposent la plupart du temps d’une batterie d’une capacité de moins de 180 Wh. Pour ceux qui espèrent des performances moyennes, ils peuvent opter pour une roue électrique qui couvre une distance d’environ 30 km. Pour cela la batterie de cet engin sera d’environ 480 Wh.

Pour ceux qui veulent des performances de haut vol, ils peuvent opter pour une batterie dotée d’une capacité de 1000 Wh. Cette capacité permet de rouler pendant en moyenne 100 km. Il existe des engins qui poussent les performances encore plus loin. Ils permettent de couvrir environ 150 km grâce à leur batterie dotée d’une capacité de 2400 Wh. Ce type de roues électriques est utilisé la plupart du temps pour effectuer des longues distances comme des petits voyages.

Le détail à savoir avec les roues électriques, c’est que plus l’autonomie est élevée, plus le temps de charge s’allonge. Comptez entre 1 et 3 heures parfois pour faire le plein.

Comment utiliser la batterie de son gyroroue ?

Lorsque de la fabrication d’un gyropode, les batteries sont testées avant d’être chargées. Ce processus laisse entre 40 et 70% d’énergie dans votre batterie. Au moment où vous sortez votre engin de son emballage, il est déjà à moitié chargé. Ce qu’il faut faire à cet instant, c’est de recharger la batterie pour qu’elle soit pleine avant la première utilisation.

La batterie lithium est différente de celle au plomb ou au nickel sur le fait qu’elle ne nécessite pas d’être rodée avant d’être utilisée.

Le constructeur de gyroroues a déjà abattu un gros travail à l’usine, et ne peut certainement pas prendre le temps de charger et de décharger chaque batterie. C’est pourquoi pendant les premières charges, vous contribuez à stimuler la résistance de la batterie de votre roue électrique.

Lorsque la batterie du gyroroue est complètement chargée, vous devez la décharger. Cela paraît paradoxal mais c’est le processus normal à suivre. Lorsque vous chargez la batterie entièrement, ensuite vous la déchargez pour après la recharger, ce processus s’appelle le cycle de charge.

Un cycle de charge décrit l’utilisation dans son intégralité de l’énergie contenue dans une batterie. Lorsque vous utilisez par exemple votre gyroroue plusieurs fois dans une journée, et que vous utilisez juste la moitié de la batterie, avant de la recharger complètement, vous n’avez pas fait un cycle de charge. Vous devez charger et décharger complètement la batterie, puis la recharger pour faire un cycle de charge.

Les critères pour garantir l’autonomie

Avoir les meilleures marques de batterie, c’est bien mais l’autonomie d’un gyroroue sera toujours influencée par certains critères. La performance d’un gyroroue dépend essentiellement de quelques critères à savoir le poids de l’utilisateur, le style de conduite, la vitesse employée, mais aussi et surtout l’état de la route.

Le poids supporté par un gyroroue dépend de sa structure. En effet, selon que le constructeur a utilisé un matériau solide ou léger, le poids supporté sera différent. Il faut donc utiliser un appareil adapté à votre masse corporelle pour qu’il ne perde pas rapidement en autonomie au cours du déplacement. Plus la charge est lourde, et moins sera la distance couverte.

Le style de conduite et la vitesse sont importants du fait que pour aller le plus loin possible, vous devez rouler de manière normale. À vitesse réelle, la roue électrique dépense moins d’énergie que lorsqu’elle est à grande vitesse. Il est évident que lorsque vous roulez vite, le moteur travaille plus et épuise la batterie plus rapidement, impactant alors sur son autonomie.

La qualité de la route est un critère important dans l’évaluation de l’autonomie d’un gyroroue. L’état de la route influence la roue électrique dans la mesure où elle roule mieux sur une route lisse et rectiligne. De même, la pente et le dénivelé influencent également la performance de la batterie de votre appareil. Il est évident qu’un appareil qui affronte des côtes et des portions élevées se fatigue plus vite qu’un autre qui roule sur un endroit lisse et rectiligne.

Concernant le niveau de charge, vous devez veiller à ce que la batterie de votre appareil soit complètement chargée avant de sortir afin d’éviter tout désagrément. Pour pousser la charge toujours plus loin, il est recommandé de privilégier les petites charges répétitives, car les batteries lithium des roues électriques s’entretiennent mieux lorsque vous optez pour des cycles fractionnés au lieu des longs cycles. N’attendez donc pas que la batterie de votre engin se vide complètement avant de la recharger. Vous pouvez, quand vous en avez la possibilité, recharger de temps en temps votre batterie. Il n’est pas nécessaire dans ce cas d’attendre que la charge atteigne 100%.