Premier test de la Kingsong S18

premier test de la kingsong S18

Premier test de la Kingsong S18

Hier nous étions invité chez Kingsong France à Amiens afin de découvrir en avant première la nouvelle S18. Cette roue électrique à suspension nous a vraiment surpris. Elle est souple, agréable à conduire et assez puissante. Une bonne surprise !

Le premier essai : 

À première vue, cette roue est impressionnante. Elle est haute (plus qu’une KS16X) et impose par son design unique. La hauteur de pédale se situe à 20 cm du sol, ce qui fait assez haut pour la catégorie. Bien sûr une fois dessus, la hauteur de pédale descend à environ 17 cm selon le poids et le réglage.

Mais ce qui marque le plus, c’est la présence de cet amortisseur à l’arrière. Celui-ci est d’ailleurs réglable et changeable en cas de besoin ou pour en mettre un différent. 

La prise en main de la machine se fait plutôt facilement, à condition d’être habitué aux grands gabarits. Une fois dessus, on remarque que les pieds sont parfaitement maintenus grâce aux encoches prévues sur les côtés. Cela facilite grandement la maniabilité de la machine, qui s’avère très à l’aise même à faible vitesse. 

Une conduite unique : 

Si on ne devait retenir qu’un seul mot pour cette monoroue ce serait “souplesse”. On a l’impression de voler tant on ne ressent plus les défauts de la route. Un vrai régal. Debout sur cette roue, on a vite l’impression que rien ne peut nous déranger pendant un trajet.

Après quelques kilomètres sur une route bitumée, on passe sur des chemins plus adaptés à la machine. C’est donc sur les pistes plus accidentées que cette Kingsong S18 prend tout son sens. On sent réellement la différence avec les autres modèles “plus classiques”. La balade est un régale et on ne veut plus s’arrêter de rouler. 

L’amortisseur réglable selon le poids de l’utilisateur fait parfaitement son travail. On sent bien le débattement d’environ 5 cm qui permet d’absorber les chocs. Par ailleurs, celui-ci peut se changer facilement. Vous pourrez donc, si vous le souhaitez, mettre un amortisseur d’un autre marque, à gaz ou à huile, selon les préférences. 

Une finition soignée : 

Pour cette monoroue, Kingsong a vraiment soigné sa copie. Outre le design atypique, on retrouve d’autres améliorations notables. Déjà, la présence de clignotants à l’arrière, qui s’activent en fonction de l’inclinaison de la roue. Pratique donc à première vue car cela améliore la sécurité de l’utilisateur. On retrouve également un nouveau cache des différentes prises de charge et USB. Ce cache se veut plus étanche et possède aussi des clips afin de le maintenir en place. 

Sinon, la marque a aussi amélioré le feu avant de son bolide. Inmotion avait annoncé un feu impressionnant de puissance, c’est le cas aussi pour cette S18. On peut le régler sur trois positions différentes selon l’endroit et l’envie. Celui-ci éclaire parfaitement la nuit et permettra de rider sereinement lors des balades nocturnes. En plus, Kingsong a modifié la position de son capteur de lumière en le positionnant sur dessus de la roue. 

Conclusion de cet essai : 

Après quelques heures de test, on ressort avec un avis très positif de cette nouvelle monoroue. Elle est agile, souple et surprenant à la fois. Son confort de conduite est incroyable et cette roue électrique promet de belles sensations. 

Promis, elle arrive bientôt en boutique !

Les stocks seront limités alors n’hésitez pas à précommander le modèle !

Rejoignez-nous sur Facebook.